Améliorer la forme et la taille de sa poitrine n’est plus un rêve impossible. Cela est une réalité pour les femmes ayant les seins aplatis par une grossesse, suite à une perte de poids, à cause du vieillissement…ou tout simplement pour les femmes qui ont toujours eu de petits seins. Il faut toutefois bien s’informer avant de recourir à l’augmentation mammaire.

Qu’est-ce qu’une augmentation mammaire ?

Une augmentation mammaire est une intervention qui consiste à implanter des prothèses pour améliorer la forme des seins et augmenter le volume de la poitrine.

Il existe différentes sortes de prothèses mammaires : des prothèses rondes, celles qui sont remplies de gel de silicone ou encore celles qui sont remplies de sérum physiologique. Ces implants sont posés soit devant le muscle pectoral, soit derrière celui-ci.

Il est important de souligner que le médecin peut introduire les implants de 3 façons différentes : Soit il entaille au niveau du pli qui sépare le sein de l’abdomen (plus rarement), soit il réalise une incision dans l’aisselle, soit il crée une fente autour de la moitié inférieure de l’aréole.

Les « indispensables » consultations préliminaires

Avant de faire passer des examens et de pratiquer l’intervention, le chirurgien doit d’abord effectuer des consultations préliminaires.

Il doit notamment demander les raisons pour lesquelles la femme décide de recourir à cette chirurgie. Il s’agit donc de l’étape durant laquelle le médecin explique les bienfaits et les faibles risques associés à l’augmentation mammaire. Ensuite, il faut « définir » la poitrine de rêve souhaitée par la patiente, à savoir la forme et le volume souhaités lorsque l’opération sera effectuée.

Bien entendu, le chirurgien esthétique va s’informer sur les antécédents médicaux et chirurgicaux de la patiente afin d’éviter toute déconvenue (notamment lors de l’anesthésie). Également, il va analyser la méthode chirurgicale la mieux adaptée en fonction de la silhouette de la femme ainsi que de sa peau et de la forme de son thorax. Le médecin délimite alors le type de prothèses à poser, la position des implants ainsi que la voie d’introduction de celles-ci.

Une opération de remplacement à prévoir

Après la pose des implants mammaires, il faut prévoir au moins une autre opération chirurgicale pour le remplacement des prothèses. Cela peut aller jusqu’à 2 ou 3 autres opérations en fonction de la durée pendant laquelle la patiente souhaite porter ses implants.

Laisser un commentaire