Le vitrage est un élément indispensable dans la structure de votre fenêtre. Il permet à cette dernière d’être bien isolée ou non des aléas du climat.

Le vitrage limite les pertes de chaleur

Lorsqu’un vitrage a une faible épaisseur ou n’est pas « bouché », il peut facilement laisser passer le froid dans la maison. Cette dernière perd donc une partie de sa chaleur à travers la fenêtre : Cela conduit au refroidissement de la pièce . Il est donc important que le vitrage ait une importante épaisseur pour éviter les déperditions de chaleur (et les économies substantielles). Aussi, le vitrage filtre également les rayonnements solaires.

Le double vitrage et le triple vitrage figurent parmi les modèles à avoir pour lutter contre le manque de chaleur dans la maison. Notons que le triple vitrage est un modèle onéreux. Il offre toutefois une protection thermique élevée grâce à ses performances isolantes. 

Un triple vitrage possède trois vitres épaisses, tandis que le double vitrage n’en dispose que de deux. Dans tous les cas, il existe un crédit d’impôt menuiserie pour vous permettre de financer cet investissement.

Le vitrage est un isolant contre le bruit

À condition d’être suffisamment étanche pour isoler la pièce des ondes sonores, le vitrage vous place dans une bulle. En effet, c’est en cachant l’ouverture de la fenêtre avec un vitrage que l’on arrive à camoufler les bruits extérieurs.

Pour que ces ondes sonores soient inaudibles dans une pièce ou une chambre, il est indispensable d’investir dans un double vitrage ou triple vitrage dit « phonique ».

Le vitrage ne suffit pas à isoler une pièce

Le vitrage est nécessaire pour isoler du froid ou de la chaleur une pièce dans la maison. Cependant, ses performances seront inutiles si la fenêtre du logement où il est installé ne bénéficie pas de travaux d’isolation.

Il est donc primordial de tenir compte de ce facteur avant de douter des qualités d’un double ou d’un triple vitrage. Lors de l’achat d’un vitrage, il est conseillé de toujours identifier ces trois points : la situation géographique de la maison, l’orientation des fenêtres et les conditions météorologiques.

Laisser un commentaire